Régionales

La hausse de la constructibilité

PPL_Gaz de schiste_mars 2011

Gaz de Schiste Compte rendu réunion collectifs 26.02.11

Lettre de Mr. BOUERY

21/01/2011

Monsieur le Préfet de la Drôme
3, bd Vauban
R+AR                                26000   VALENCE

Objet : Eolien industriel
Grâne ,le 21 janvier 2011

Monsieur le Préfet,
En préambule Monsieur le Préfet, nous nous permettons au seuil de cette nouvelle année de vous souhaiter la bienvenue dans notre département et également de vous adresser nos Meilleurs Vœux pour 2011.                                                                                                                                                                              Nous sommes une association qui a pour but la Protection et l’Information sur l’Environnement Drômois.
A ce titre nous sommes préoccupés par l’implantation d’éolien industriel et plus particulièrement sur les crêtes bordant le Val de Drôme.
Il faut vous préciser que les Drômois ont un attachement viscéral à leur paysage et leur environnement.
Le département contribue déjà très largement à l’intérêt Général National avec des infrastructures telles que le TGV, les autoroutes et les centrales nucléaires. Les habitants participants pour nombre d’entre eux à diverses associations du territoire identiques à la nôtre, ne veulent pas de ces éoliennes industrielles géantes dont l’intérêt public et général reste toujours à démontrer et où la manipulation à tous niveaux risque de nous entrainer dans des implantations non réfléchies.
Vous trouverez ci-dessous, un listage des événements en cours sur notre secteur :
CCVD : Cet organisme à sollicité auprès des communes la compétence énergies renouvelables qui lui a été attribuée.                                                                                                                                                                                             Dans un deuxième temps il a été demandé aux communes de se prononcer pour une ZDE sur leur territoire. Suite à un entretien avec le Président Jean Serret, il ne nous a pas été possible de connaitre les aboutissants de ces démarches si ce n’est que les dossiers sont adressés en Préfecture pour validation de ZDE.
Cette pratique sans concertation aucune ni débat démocratique avec les habitants et les associations, nous inquiète sur l’aboutissement à haut risque de voir des promoteurs s’abattre sur les communes déclarées en ZDE et qui verront, pratiquement de fait leur permis de construire accordés suite à la seule existence des ZDE. Monsieur Serret nous a précisé que ce seront les communes qui géreront leurs implantations. Nous ne réussissons pas à comprendre la démarche (s’il y a).
Au titre d’association concernée directement, nous souhaiterions votre intervention pour nous permettre de participer à toute réunion au sein de la CCVD sur le sujet éolien industriel ce qui nous a toujours été refusé malgré nos demandes répétées.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               MARSANNE : Malgré un dépassement (de 12 MW à 16 MW) du niveau de puissance installée autorisée par le permis de construire, la construction récente de deux éoliennes, portant ainsi le site de 6 à 8 machines, a été effectuée.                                                                                                                                                                                      Une procédure judiciaire est en cours (depuis le hameau de Combemaure commune de Grane) pour nuisances sonores
LA REPARA : une seconde machine a été installée malgré la distance inférieure à 500 m de l’habitation de  Mr Tallec (Soyans). Ce dernier attend toujours une réponse à son courrier adressé en date du 4 octobre 2010.
Un contrôle acoustique de la DDASS, (par Mr Bonthoux)  reporté à maintes reprises doit toujours être effectué chez Mr Torres (Puy St Martin).                                                                                                                                                       Nos contrôles acoustiques ont révélé un dépassement du seuil autorisé chez ces deux personnes.
ROCHE S/GRANE : Un projet de 5 machines (très proches du site de Marsanne) ayant obtenu par recours au Tribunal, le permis de construire ne voit pas le jour pour l’instant car un collectif de riverains s’est constitué et s’oppose à cette installation. Il faut préciser que nombres d’habitations sont impactées par ce projet. La commune a finalement rejoint  le collectif pour ne pas voter la ZDE malgré les multiples pressions exercées par l’un des Conseillers Municipaux époux du porteur de Projet.

LORIOL : L’intervention de L’association Loriol Patrimoine et Nature, à démontré les conséquences hydro géologiques  sur l’environnement, liées à une implantation envisagée sur les crêtes du Bois de Lagier.
CLIOUSCLAT / MIRMANDE : Des intentions sur le Mont Giers provoquent des réactions très vives de rejet chez les habitants de ces communes.

ARDECHE : Avec de nombreux projets visibles depuis la Drôme (Crêtes du Pouzin).

ROMANS, les sites de Chambarran.
Surement d’autres projets ( Dieulefit-Vesc par exemple) qui restent pour l’instant confidentiels.
Plusieurs élus que nous avons été amenés à rencontrer, (H.MARITON, F.REYNIER entre autres,)  soutiennent notre démarche, s’opposent aux implantations en crête et souhaiteraient, plutôt que cet éparpillement sur plusieurs crêtes, un regroupement dans une zone concertée et en plaine.
Nos remarques :                                                                                                                                                                                                      Avantage : rentrées financières pour les communautés de communes ( discutables compte tenu des allégements, dispenses et autre)                                                                                                                                                                                                                     Inconvénients : Distance de 500m d’une habitation. (Pour nous une monstruosité par rapport à l’habitant qui ne peut qu’être désespéré à tous niveaux de cette proximité et leurs conséquences sur la santé. Nous préconisons 2000m minimum.) Dévaluation immobilière importante. Destruction des paysages, de la faune, de la flore et des espaces protégés. Pollution importante et risques hydrologiques. Conséquences négatives sur le tourisme et activités d’accueil. Augmentation des tarifs EDF pour le consommateur( afin de payer ce surcoût de rachat). Inutilité de cette production compte tenu de l’intermittence et également du choix nucléaire que nous avons fait Sachant que ces énergies ne remplaceront jamais le volume de production nucléaire.                                                                                                                                                                                                                   Génération de droits à polluer (clé à notre avis de ces montages énergies renouvelables) qui rendent ridicules les accords de Kyoto
En vous remerciant de l’attention que vous porterez à nos préoccupations, veuillez recevoir Monsieur le Préfet, l’assurance de notre considération distinguée.
Michel BOUERY
Président Association P.I.E.D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s